Esport

L’eSport, une pratique sportive pas comme les autres

Que ce soit les ados, les enfants ou les adultes, tout le monde connaît bien les jeux vidéos. L’eSport est un domaine qui est sur la même ligne que ces jeux. Il peut être défini comme une pratique sur Internet ou un réseau d’un jeu vidéo obligatoirement multijoueur via un ordinateur, mais également via une console. Dans ce dossier, nous allons faire un bref tout d’horizon sur les particularités de l’eSport et sur les clauses du contrat de travail d’un joueur professionnel.

Les caractéristiques principales de l’eSport

Certains points différencient cette activité des autres sports même si elle est actuellement classée parmi les activités sportives reconnu à l’internationale. L’eSport doit être lisible : en effet, les joueurs comme les spectateurs pourront voir le jeu en live sur une scène compétitive ou en streaming. Tout le monde sera alors imprégné totalement dans l’univers. Le jeu doit également être accessible pour que les débutants puissent y participer. Les règles ainsi que le mode de jeu doivent être clairs, brefs et précis. Même si le jeu doit être accessible, il ne faut pas en oublier les niveaux de difficulté. Les amateurs ne pourront pas jouer dans la même catégorie que les professionnels. La compétitivité est aussi un élément important. Le joueur se mesure à d’autres joueurs en ligne qu’il ne connaît pas forcément, ce qui va accentuer la compétitivité.

Des contrats de travail pour les professionnels

L’eSport est au centre de toutes les discussions du gouvernement français. Après la déclaration que c’est un sport qui s’aligne aux autres activités que l’on pratique sur le terrain vient la création d’un contrat de travail pour les joueurs professionnels. Ceci est dans le cadre du projet de loi pour une République Numérique. Même si jusqu’ici rien n’est officiel, les employeurs seront obligés de signer avec leurs joueurs professionnels un contrat de travail spécifique. Les joueurs vont alors travailler dans des conditions législatives cadrées. Le joueur aura le statut de l’auto-entreprenariat. Il aura donc des avantages palpables comme la gestion de ses horaires de travail. Ce statut permet également au joueur d’avoir plus d’un employeur. Certes, il peut signer un contrat d’exclusivité si celui-ci le convient. Toutefois, il est libre de représenter une autre entité, mais il doit toujours respecter les clauses du contrat qu’il a signé avec toute entité. Il est normal qu’un employeur impose à son joueur de ne pas entrer dans une équipe adverse dans une compétition.

Articles populaires